Changement de nom : une longue démarche de réflexion collective

Le besoin de réfléchir à un nom approprié pour l’organisme s’est fait ressentir assez tôt après l’arrivée de la nouvelle personne à la direction : des personnes contactaient l’organisme pour demander des places dans la halte-garderie et d’autres se proposaient comme bénévoles pour s’occuper des enfants…

Dans les années qui ont suivi, le besoin de changement de nom devenait de plus en plus pressant, mais il n’était pas question de faire un changement rapide sans réflexion ni adhésion des bénévoles. En 2018, lors de la démarche d’une planification stratégique triennale, plusieurs enjeux ont été soulevés dont la difficulté, pour Monsieur et Madame Tout-le-Monde, de considérer l’organisme comme pouvant répondre à leur besoin de soutien psychosocial.

Un comité de suivi de la « Planification stratégique 2018-2021 » a été créé en 2018 pour se pencher sur chaque enjeu, y réfléchir et y apporter des solutions réalistes. Tous les enjeux ont été répondus sauf celui du changement de nom. Concernant ce dernier, le comité a considéré que la démarche était importante et devait se faire un processus de réflexion collective.

En 2019-2020, une invitation a été lancée aux bénévoles pour s’impliquer dans un comité dédié au processus de changement de nom mais une seule personne avait des disponibilités… et la Covid 19 s’est pointée !

À l’Assemblée générale annuelle de 2020, tenue exceptionnellement en octobre pour cause de chamboulement pandémique, la coordonnatrice des services et la directrice demandent aux membres présents de les autoriser à entamer la démarche de réflexion et de consultation sans la mise sur pied d’un comité. Les membres acceptent à l’unanimité compte tenu du temps qui s’écoule et du besoin pressant d’adresser cet enjeu.

À l’hiver 2020-2021, les deux collègues approchent deux des Maison de la Famille de la région pour connaître leurs ouvertures et intérêts à faire une démarche collective impliquant les bénévoles, les membres des conseils d’administration et les équipes de travail des trois MF pour un éventuel changement de nom. Après discussion et parce que le besoin d’un changement n’était pas ressenti de la même façon pour chaque MF, la coordonnatrice des services et la directrice de la Maison de la Famille Louis-Hébert choisissent d’entamer les démarches de réflexion pour leur organisme :

  • Printemps 2021 : Rencontres en visioconférence totalisant près d’une quinzaine de bénévoles qui nous racontent ce qu’évoque la Maison de la Famille Louis-Hébert pour eux. Ces rencontres s’intitulaient « Rêver sa MFLH » !
  • Été 2021 : Nous remettons les comptes-rendus de ces rencontres à quatre bénévoles reconnus pour leur sagesse et demandons à chacun de les analyser et de les commenter.
  • Automne 2021 – Hiver 2022 : Nous souhaitions être accompagnés par un consultant externe pour guider et animer des rencontres de brainstorm auprès des bénévoles, des personnes qui viennent à l’organisme, des partenaires et collaborateurs et entamons des démarches en ce sens. Finalement, le match ne se fait pas avec le consultant rencontré et comme le temps continue de filer, la coordonnatrice des services et la directrice revoient leur stratégie.
  • Printemps 2022 : Le reste de l’équipe, c’est-à-dire les trois responsables de milieu et la stagiaire se répartissent des cinq plages horaires d’animation des brainstorm en ligne pour les bénévoles, mais comme ça tombe en même temps que la fin de session, seulement 2 bénévoles s’étaient inscrits… à deux plages horaires distinctes.
  • Fin été 2022 : La directrice demande l’autorisation au conseil d’administration de mandater l’équipe de travail, avec soutien du CA, d’accélérer la démarche pour qu’au printemps 2023, cet enjeu de nom se règle soit parce que nous aurons des noms à proposer ou soit parce que nous aurons conclu que le nom actuel est approprié. Le CA accepte !
  • Septembre 2022 : L’équipe complète (la stagiaire, les trois responsables de milieu, la coordonnatrice des services et la directrice) tient une réunion spéciale brainstorm : quelques centaines de mots, d’acronymes, de concepts jaillissent sans censure ni limites.
    • Ensuite, chaque mot/acronyme/concept est analysé avec les contraintes suivantes :
    • Ayant nos locaux dans une coop d’organismes que certains confondent avec un centre communautaire, le nom qui peut porter à confusion comme « centre », « espace », « maison », etc. est éliminé;
    • Il faut que le nom parle aux hommes, aux femmes, aux non-binaires et aux jeunes;
    • Il faut que le nom « évoque », qu’il soit porteur de sens, de respect et de poésie;
    • Il faut que le nom laisse une ouverture à la mise en place de nouvelles activités qui s’inscrivent dans notre mission et auxquelles nous avons soient déjà pensés, soient qu’elles restent à imaginer;
    • Et finalement, que le nom soit un acronyme évocateur (cette contrainte était en réalité une lubie de la directrice).
  • Décembre 2022 : Le CA et l’équipe tiennent une réunion spéciale brainstorm prise 2. L’équipe présente tous les mots/acronymes/concepts qui ont émergé du premier brainstorm, en mentionnant leurs préférés parmi ceux retenus. Pourquoi un 2e brainstorm ? Parce que nous souhaitions pousser l’exercice créatif à son maximum pour nous assurer « d’avoir fait le tour », comme on dit. D’autres centaines de mots, d’acronymes, de concepts émergent et plusieurs sont analysés avec les mêmes contraintes nommées ci-dessus.
  • Mars 2023 : L’équipe de travail se réunit à nouveau en réunion spéciale pour poursuivre l’analyse des mots/acronymes/concepts du brainstorm de décembre. Deux nouveaux noms qui répondent aux contraintes (sauf pour celle de la lubie) sont mis sur la table et rallient l’équipe. Après cette rencontre, l’équipe a maintenant trois noms d’organismes à proposer aux bénévoles.
  • Avril 2023 : Les bénévoles sont invités à participer à un focus group pour dialoguer autour des noms choisis. Comme la plupart sont en fin de session, personne n’est disponible.
  • Mai 2023 :
    • Début mai : La directrice invite L’Accueil St-Esprit et les deux Maison de la Famille qui avaient été approchées à l’hiver 2020 à une rencontre pour les informer des trois noms retenus qui seront présentés aux membres de l’organisme et soumis au vote à l’Assemblée générale annuelle de juin. Les commentaires recueillis lors de cette rencontre sont positifs.
    • Mi-mai : Un souper est organisé pour les bénévoles, incluant les membres du CA, où la directrice refait l’historique de cette démarche et présente les trois noms retenus par l’équipe. Après discussion et échanges, les bénévoles sont prêts à passer au vote. Un premier tour de vote à main levée sert à éliminer de la liste le nom le moins populaire. Le deuxième tour de vote, où chacun inscrit sur un bout de papier « son » nom préféré parmi les deux noms restants, sert à désigner le nom qui sera soumis au vote officiel à l’Assemblée générale annuelle de juin.
  • Juin 2023 : Lors de l’Assemblée générale annuelle, c’est à l’unanimité des personnes ayant droit de vote que le nom L’Alternative – soutien psychosocial est élu « nouveau nom » de la Maison de la Famille Louis-Hébert !
Retour en haut